Comment se présente une épreuve de tests psychotechniques ?

En général, une épreuve de tests psychotechniques se présente sous la forme d’une série de questions (items) auxquelles vous devez répondre. Le nombre de questions est variable, d’une vingtaine à plus d’une centaine pour certaines épreuves.

Les modalités de passation diffèrent selon que le test se déroule sur un support papier ou sur un support numérique (en ligne / tablette / ordinateur).

Passation sur papier

Le plus souvent, vous disposez de deux documents : le livret de questions et la feuille de réponse.

Le livret contient les consignes de l’épreuve (par exemple : utiliser un stylo bille noir, etc.), indique parfois le barème de notation (une bonne réponse compte pour 1 point ou pour 2 points ; ou encore de retirer 1 point pour chaque mauvaise réponse (ce qui pénalise ainsi les réponses au hasard) et l’ensemble des questions de l’épreuve.

Le document réponse est une grille sur laquelle vous devez reporter votre réponse en noircissant une case numérotée. Ce document permet une correction automatisée au moyen d’un lecteur optique.

Passation sur support numérique.

De plus en plus de tests élaborés par les sociétés éditrices de tests se déroulent au moyen d’un support numérique (ordinateur, voire tablette).

Les items du test sont présentés de manière linéaire, du premier au dernier, et à chaque fois vous devez cliquez parmi plusieurs propositions de réponses sur celle ou celle(s) qui est ou qui sont correcte(s).

Deux difficultés supplémentaires viennent s’ajouter :

Vous ne pouvez pas revenir sur une question, contrairement à une passation papier.

Un temps de réponse peut être défini pour chacun des items. Si vous ne répondez pas dans le temps imparti, le programme passe automatiquement à l’item suivant.

Quel que soit le mode de passation, les questions peuvent être ouvertes ou fermées.

Dans une question ouverte, vous devez créer votre réponse. On parle de QROC (Questions à réponses ouvertes courtes). Exemple : Donnez une anagramme du mot CHIEN. Vous devrez donc écrire le mot NICHE ou CHINE. Ce type de question permet de recueillir un maximum d’informations, mais n’est guère adapté à une correction automatisée.

Dans une question fermée, vous devez choisir votre réponse parmi plusieurs propositions. On parle de QCM (Question à choix multiples). Exemple :

Question 58 : Parmi les mots suivants lequel est un synonyme du mot : anachorète ?

  1. Ermite
  2. Coquillage
  3. Anorexique
  4. Agoraphobe
  5. Pingre

Vous devrez indiquer la réponse (1) en respectant les consignes du livret : par exemple noircir sur le document réponse la case 1 de la question 58.

Les questions fermées présentent l’avantage d’une rapidité, et d’une fidélité de la cotation. Il est aisé de mettre en place une correction automatisée.

Quel que soit le type de question, les réponses sont toutes standardisées, c’est-à-dire justes ou fausses, ne donnant lieu à aucune hésitation ou interprétation.

Retour haut de page