Comment réussir les tests psychotechniques ?

Comment réussir les tests psychotechniques?

Par « comment réussir les tests psychotechniques ? » vous devez comprendre non pas « comment obtenir un bon résultat ? », mais « comment obtenir le meilleur résultat possible ? ». Dans le cadre d’une épreuve de sélection basée sur des tests psychotechniques, votre performance sera comparée en effet à celles d’autres candidats. Vous devez donc viser à obtenir le score le plus élevé.

Pour y parvenir, nous vous invitons à suivre ces recommandations :

  • Renseignez-vous sur le type de tests psychotechniques que vous allez passer.
  • Établissez un programme de révision et d’entraînement.
  • Le jour J, appliquez certaines règles pour réussir votre épreuve de tests psychotechnique.

Renseignez-vous sur le type de tests psychotechniques que vous allez passer.

Selon le type d’aptitudes et leur nombre qu’elle a en charge d’évaluer (raisonnement logique, raisonnement numérique, compétences verbales, raisonnement spatial, attention, mémoire de travail, etc.), une épreuve  différera d’une sélection à une autre. Afin de vous préparer au mieux, renseignez-vous sur votre épreuve de sélection :

  • Quelles sont les dimensions évaluées ?

Il sera probablement inutile d’étudier toutes les catégories de tests existantes. Inutile par de exemple de perdre du temps à réaliser des exercices de conversions d’unités si votre épreuve ne comporte aucune question de ce type. L’accent est-il mis sur les tests de logique ? Plus particulièrement sur le raisonnement inductif ? Vous devrez alors consacrer vos efforts à la réalisation d’exercices de ce type (matrices de Raven, séries graphiques, etc.) – Découvrir quelques tests de raisonnement inductif.

  • Quel est le mode de passation du test psychotechnique ?

    • Sur support numérique (en ligne via une plateforme – ordinateur / tablette) ? Dans ce cas de figure, avez-vous la possibilité de le passer chez vous ?
    • Sous la forme « papier – crayon » ?
    • La passation est-elle individuelle ou en groupe ?

Connaître les modalités de passation de votre épreuve est important d’optimiser votre préparation. Par exemple, dans le cadre d’une passation « papier crayon », vous être entraîné à remplir une grille de réponses vous permettra de gagner du temps lors du remplissage de ce document et vous évitera de commettre certaines erreurs courantes. Comment se présente une épreuve de tests psychotechniques ?.

  • Quelle est la durée du test psychotechnique ? Est-il chronométré ?

Connaître la durée du test est un élément à prendre en compte lors de votre préparation. Si votre épreuve de tests psychotechniques comporte 120 items auxquels vous devez répondre en deux heures, cela signifie que vous devez passer moins d’une minute par item et que vous devez également être en mesure de maintenir votre concentration pendant 120 minutes. Votre entraînement devra tenir compte de ces impératifs : régularité et endurance. Votre test est-il de type adaptatif ? Dans ce cas le test ne sera pas chronométré et la durée de passation sera relativement courte – Qu’est-ce un test psychotechnique adaptatif ?

  • Quel est l’éditeur du test psychotechnique ?

Le test a-t-il été développé en interne ou élaboré par une société éditrice de tests psychotechniques ? Dans ce second cas de figure, il est fort probable que le test a été choisi parmi les différentes solutions proposées par ladite société. Si vous connaissez le nom de l’éditeur du test, ou mieux encore le nom du test, un détour par le site web de l’éditeur vous permettra peut-être d’avoir un aperçu du test (exemple, le test scales cls de la société cut-e / utilisé par exemple pour le recrutement au Crédit Agricole).

Établissez un programme de révision et d’entraînement.

À partir des informations recueillies à l’étape précédente, établissez votre programme de révision et d’entraînement : catégories de tests à étudier et temps à y consacrer. Ce temps de formation dépendra de plusieurs facteurs comme votre niveau initial, vos capacités de mémorisation, le temps que vous pouvez consacrer quotidiennement à cet apprentissage. Veillez cependant à ne pas descendre au-dessous de huit semaines, ce qui nous semble le temps minimum pour appréhender une variété suffisante de tests psychotechniques.

Temps de travail conseillé chaque jour : une heure environ à répartir entre l’étude d’un cours (30 min à 45 min) et la réalisation de tests (15 min).

À partir des ressources documentaires disponibles sur le site concours-formation.fr, nous conseillons la démarche suivante : 

  • Étudiez le cours du test que vous avez sélectionné.
  • Assurez-vous de bien avoir compris le cours avant de commencer votre premier test d’entraînement relatif aux données que vous venez d’étudier.
  • Réalisez les tests dans l’ordre croissant de difficulté (niveau 1 puis niveau 2 et enfin niveau 3).
      • Lors du premier abord d’un test, ne vous préoccupez pas du temps. Consacrez un temps suffisant à chaque item pour trouver par vous-même la solution. En bref, ne vous précipitez pas sur la solution !
      • À la fin de chaque test, revoyez systématiquement les questions auxquelles vous avez répondu de manière incorrecte ou pour lesquelles vous avez éprouvé des difficultés.
      • Refaites le même test après quelques jours, mais en essayant cette fois-ci de répondre le plus rapidement possible. Notez le temps que vous avez mis pour réaliser le test.
      • N’enchaînez pas les tests sur une même séance de travail, ce qui est souvent contre-productif,  et abordez-les sur un mode ludique. Vous progresserez davantage si vous considérez que ce sont avant tout de simples divertissements.
  • Réalisation de « concours blancs ».
      • Vous ne devrez aborder ces derniers qu’après avoir étudié un nombre suffisant de cours, et réalisé les questionnaires qui leur sont liés. Afin de respecter au plus près les conditions réelles de ces concours, vous devez disposer de 2 heures de libre. N’entreprenez pas un concours blanc si vous ne disposez pas de ce temps. Un fractionnement de la durée de l’épreuve irait à l’encontre du but recherché en particulier celui d’éprouver vos capacités de résistance et de concentration.

Le jour J, appliquez certaines règles pour réussir votre épreuve de tests psychotechniques.

Nous n’aborderons ici que quatre règles générales qu’il convient de respecter. Les règles méthodologiques propres à chaque catégorie de test sont en effet détaillées dans chacun des cours liés à la catégorie.

  1. Lisez bien les consignes qui figurent au début de l’épreuve. Elles doivent impérativement être respectées sous peine d’élimination directe. Si vous avez un doute sur l’une d’entre elles, n’hésitez pas à demander des éclaircissements à la personne en charge de l’épreuve.
  2. Si un exemple est fourni dans un test, prenez le temps de bien l’examiner et d’en comprendre les principes logiques avant de commencer à répondre aux différents items.
  3. Ne vous attardez pas sur une question que vous ne parvenez pas à résoudre. Passez immédiatement à la suivante. Vous y reviendrez ensuite s’il vous reste du temps.
  4. Si une réponse fausse est sanctionnée par des points négatifs, répondez uniquement aux questions pour lesquelles vous êtes absolument sûr de votre réponse. Répondre au hasard est systématiquement contre-productif.

Les ressources pédagogiques disponibles sur le site (cours, tests de différents niveaux (Quiz ou PDF), concours blanc) vous permettront de mettre à profit les conseils prodigués ci-dessus et de préparer efficacement votre épreuve de tests psychotechniques, gage de votre future réussite.

Retour haut de page